4 août 2016

Séjour à la maternité et premiers jours de vie.

Aujourd'hui, Ulysse a trois semaines de vie. Depuis mon dernier post, la vie s'accélère... le fameux tourbillon des premières semaines après la naissance. Pourtant, je me sens bien moins dépassée que pour mon Camille. L'arrivée d'Ulysse est un grand chamboulement pour l'organisation à quatre mais il s'est glissé dans notre vie comme un petit poisson dans l'eau: tranquillement et sûrement. Les premiers temps, il a surtout beaucoup dormi et tété comme un champion. Depuis quelques jours, les moments d'éveil sont plus longs. Il est plutôt tranquille ce bébé pour le moment. On ne se souvient pas de tant d'apaisement pour Camille qui était très vif même avec son tout petit poids de préma et son début difficile, je crois qu'il y a en lui, une force de guerrier. 

De la même façon, nous ne sommes pas les mêmes parents que lorsque Camille est né. Camille a fait de nous des parents, Ulysse fait de nous une famille.




Le séjour à la maternité a été très serein, quasiment aucune visite, ce qui m'a permis de me reposer comme il se doit et de gérer les premières douleurs post-accouchement sans me soucier de voir arriver des gens proches qui m'auraient vu titubant en culotte de résille (super glamour donc!) et occasionnellement les nénés à l'air.

J'ai eu des douleurs malgré cet accouchement tout en douceur. Les fameuses tranchées ne m'ont pas épargnées pendant les premières tétées. Mon utérus très contractile m'a fait vriller le cerveau! Des contractions aussi douloureuses que pendant le travail mais sans péridurale cette fois. Hum... c'était fun! Je me suis shootée aux anti-douleurs et j'ai passé ma vie avec un pain de glace sur le bas ventre.



Après la naissance, vers 15h30, après les deux heures de peau à peau dans la salle d'accouchement, ils nous ont amenés à la chambre, au troisième étage dans l'unité kangourou (celle des bébés de petits poids où les mamans n'ont pas eu un accouchement difficile). Mon séjour à la maternité a duré 3 jours. J'ai beaucoup dormi et j'ai découvert mon bébé. On a commencé tout doucement à le faire téter et j'ai aussi exprimer un peu de lait pour en avoir un peu d'avance au cas où le sein serait difficile à prendre ( que je lui donnais avec la pipette). 



Les matins, j'avais des visites médicales: pédiatre, puéricultrice, auxiliaire puéricultrice... ça s'enchaîne pas mal, c'est difficile de se reposer finalement ( aller-retour des femmes de ménages et des dames qui apportent les repas, porte qui s'ouvre un peu trop brusquement parfois). Mais bon, je dirais que dans l'ensemble, je suis tombée sur des gens très chaleureux et aux petits soins (bon, il y a toujours des gens curieux dans le lot). J'ai surtout été très bien guidée pour l'allaitement et dès que j'ai dit que je voulais l'allaiter, j'avais des personnes très compétentes autour de moi pour que tout se passe au mieux. Et ça s'est passé beaucoup plus facilement que je ne l'aurais crû! Pas sans difficultés bien sûr, faut pas rêver hein... mais on peut dire aujourd'hui, que je suis à 3 semaines d'allaitement exclusif et que bébé se porte bien, il grossit bien. Petite victoire personnelle quand même! *applause*

Illustration d'Elen Lescoat

Camille a fait connaissance avec Ulysse le lendemain de la naissance, c'était un moment très doux. Camille a été très mignon et après ces trois semaines passées à la maison, je peux dire qu'il est très heureux d'accueillir son petit frère! Même si avec nous, il n'est plus tout à fait le même (on va dire même qu'on lutte un peu sinon c'est pas drôle! Sache que parfois, je ne suis pas une maman très patiente!). Il a grandi notre petit. C'est une nouvelle phase pour lui et nous.


Promenade dans une petit forêt quelques jours avant la naissance.


Retour à la maison



Et puis, la deuxième semaine après notre retour à la maison, l'homme est parti en Chine et ma mère est venue nous chouchouter une semaine. Un vrai luxe! Camille était au centre de loisir et la maison n'a jamais été aussi rangée et propre (ma mère cette fée du logis!). J'ai pu profiter de mon bébé sans me soucier de quoi que ce soit... moi je vous le dis, et je le clame haut et fort: ça devrait être comme ça pendant un bon mois pour les jeunes mamans! Rester chez soi au calme et se faire chouchouter, ne rien faire, se reposer, bien manger, bien boire et s'occuper de son bébé. Il y aurait sûrement beaucoup moins de baby blues dans ce pays...

Goûter avec mamie à l'heure de... dîner!



Mamie patate





Bref...
Merci maman de t'être aussi bien occupé de nous tous ! :D 


Et voilà, mamie reprend le train et l'homme revient de Chine. Les nuits et les journées tétées s'enchaînent. C'est parfois le vrai bazar dans la maison et ça me lasse un peu cette "contrainte" de tâches ménagères. Ce n'est pas vraiment s'occuper d'un bébé qui fatigue, c'est tout le reste, ce quotidien parfois agréable et sécurisant mais d'autres fois franchement ennuyeux et usant.


Le mois d'août commence un peu stressant avec un déplacement pour papa qui va me laisser gérer mes deux garçons pour la première fois pendant trois jours et deux nuits. J'ai un peu peur... surtout des soirées où Camille a besoin de beaucoup d'attention et où Ulysse aura juste besoin de téter longtemps...! Mais comment faites-vous les mères???

Anyway, à la fin de ce mois, nous pourrons souffler dans le sud... premier voyage à quatre! Il me tarde! J'ai fait une sacré tartine et j'entends déjà des petits pleurs de bébé qui veut un câlin!

A bientôt!