23 juil. 2015

La formation Montessori

Après quelques jours de repos à Lille début juillet, me voilà partie pour une semaine de formation à Bailly (région parisienne) dans une école Montessori. 

Ce fût une belle expérience humaine autant que professionnelle. J'ai logé avec sept autres nanas dans un appartement prévu pour trois, lol! Ça faisait très colonie de vacances d'adolescents sauf que mes colocataires étaient majoritairement professeurs des écoles maternelles et deux d'entre-elles étaient psycho-somatothérapeutes. Nous avons partagé les chambres et le salon, organisé les courses pour huit et beaucoup beaucoup parlé après les longues heures de formation la journée. Les avis divergeaient dans le plus grand des respects. Imaginez huit passionnées réunies pendant cinq jours, les discussions étaient riches d'enseignement.

Entrée et cour de l'école avec les logements des stagiaires

Cinq petits jours pour faire le tour des activités en maternelle, c'était peut-être un peu ambitieux et de nombreux aspects de la pédagogie m'échappent encore mais cette formation a été un vrai chamboulement pour moi. Ce n'est pas seulement une pédagogie que j'ai appris à comprendre, c'est toute une philosophie qui est venue s'imposer à moi! Je ne suis pas une puriste et certaines notions ont été dures à intégrer pour moi: une façon d'être maîtresse. Je suis admirative et en même temps je me questionne, est-ce que je peux être ce genre de maîtresse là... est-ce que j'en suis capable? Est-ce que je le veux? J'ai souvent été poussée dans mes retranchements et je remercie la formatrice d'être restée si zen face à mes millions de questions.


Pour faire court et simple car je ne vais pas rentrer dans les détails dans ce post, la façon d'aborder les mathématiques est une révolution! La manipulation, le toucher, les sens en ébullition... j'ai découvert un autre monde! Si c'était accessible à tous les enfants de France et d'ailleurs, je crois que plus un seul gamin n'aurait peur des maths ou dirait qu'il est trop nuuuul! 

La magie des mathématiques

Pour l'entrée dans la lecture, j'ai aussi beaucoup aimé mais je n'ai pas assez de recul dans l'éducation nationale pour connaître toutes les méthodes d'apprentissage mais ce que j'ai constaté c'est que l'enfant entre tout seul et à son rythme dans la lecture avant le CP et c'est très bien. Les preuves sont là... les enfants en ont la capacité bien avant 6 ans, pourquoi les en empêcher? 

Pour tout ce qui est sciences, culture, histoire, géo... nous avons vraiment survolé et je ne suis pas convaincue. Certes, il y a des façons d'aborder ces enseignements qui sont originales mais ça mériterait un réel approfondissement. Pour le coup, il y a bien plus de choses intéressantes qui se passent sur les sites académiques, j'en ai fait l'expérience. 

Pour tout ce qui est vie pratique, je ne saurai que m'incliner car oui je pense qu'il est vraiment nécessaire d'autonomiser les enfants et de travailler la motricité fine, les ateliers proposés sont riches et variés. De nombreuses professeures des écoles (qui pratiquent Montessori) rivalisent d'ingéniosité aujourd'hui! 

En conclusion, j'y vois beaucoup plus clair sur ce que je pourrai mettre en place en classe de maternelle et c'est exactement l'objectif que je m'étais fixé. Sans aller jusqu'à du 100% Montessori, j'ai trouvé quelques billes et je me sens plus sûre de moi dans le côté bienveillant de l'éducation. Pas que j'en avais douté... mais lorsqu'on est entourés des collègues qui punissent et parlent de Montessori comme d'une secte, je n'avais pas toujours les mots pour me justifier.

Cette semaine a été aussi rude car c'était la première fois que je quittais Camille autant de temps et le deuxième soir, en entendant sa petit voix tremblante et ses pleurs au téléphone, ouch... pas facile pour lui ni pour papa!

Partie le dimanche matin, je suis rentrée le vendredi soir suivant, une bonne douche, un GROS rangement de la maison et un énorme câlin quand Camille est arrivé. Heureuse de retrouver mon homme et mon fils, heureuse de commencer enfin les vacances!

Le lendemain, nous avons pris l'avion pour Biarritz...