11 juin 2015

Parallèles de vie #3 : 5 ans en juin

Juin 2011 - 29 ans

Je suis à Taipei, nous vivons encore en coloc avec deux américains, nous sommes fraîchement remis ensemble et nous pensons à nous trouver un appartement dans un quartier plus chic de la ville. Je travaille au centre de français de l’université de Shida, 24 heures par semaine. Je pense très très fort à avoir un enfant, mon Pernoud ne me quitte pas et je regarde des vidéos sur le cycle de la vie (lol, non mais n'importe quoi!). Des heures passées dans les cafés et restaurants avec des bouquins, mes carnets et des copines.

Mon brunch préféré: des oeufs pochés à la sauce hollandaise sur muffins.
Le seul bouquin de grossesse qui m'a suivi et que j'aime beaucoup relire.

Juin 2012 - 30 ans

Je suis enceinte de 3 mois à peine et je suis intensément fatiguée. Mon homme est parti pour trois semaines en Californie et je suis seule dans notre bel appart de Tianmu. Mes cours me fatiguent, je rentre tard le soir (vers 22 heures) et je ne prends pas beaucoup de poids. La fin du mois est plus douce, je connais enfin un soulagement et mon homme revient. L'été va être dur, pas de vacances avant septembre, et une chaleur torride! Ma famille me manque, la France aussi.

J'aime mon quartier, le matin il ne fait pas encore trop chaud pour une belle promenade quand je ne travaille pas.
Tianmu, le long de la rivière, à 10 minutes de notre appartement.
 
Fondu chinoise épicée, un repas tardif après les cours du soir.

Nos amis nous invitent à voir la course des Dragons-Boat

Taipei: ciel lourd de la mousson, dans quelques minutes, des trombes d'eau vont tomber sur nous.

Juin 2013 - 31 ans

Camille a huit mois et nous sommes de retour en France. Papa est en haut qui fait du gâteau et maman est en bas... dans le nord de la France, déjà un nouveau boulot qui commence dans une entreprise montante et jeune, il est ravi! Camille et moi sommes chez mamie patate dans le sud et nous coulons des jours paisibles depuis un mois. Je n'ai plus de job et je ne sais pas trop ce que je veux faire, une petite idée commence à poindre, le monde de l'enfance me fait de l'oeil. Je me laisse vivre... et profite de ce retour en France après 7 années à Taiwan.


La maison de campagne de mamie




Juin 2014 - 32 ans

Nous habitons dans le nord. Je suis en plein dans le concours pour devenir professeur des écoles, je suis épuisée et malade, mes oraux sont en fin du mois et je finis avec une conjonctivite, mon corps ne suit plus! Ce mois est très dur physiquement pour moi. Mon homme est encore en Californie  pour un salon (gggrrr!!!). De son côté, Camille, 20 mois, est heureux de vivre, il vit chaque seconde de façon intense: la joie, les pleurs, les câlins, les colères... tout est vécu à 10000%. Il est à la crèche toute la semaine.

Un week-end de pause pour la fête de la musique

Manger dehors avec Camille... ne surtout pas avoir peur d'avoir la honte! (table dégueu!)


Juin 2015 - 33 ans

Nous y voici, un mois de juin très paisible. Je finis mon année tranquillement, professeur de deux classes de CM2 mais seulement à mi-temps car c'est mon année de formation. Mon dossier est rendu et je m'en sors avec un très joli 15/20. Le spectacle de fin d'année se prépare tranquillement, je fais danser les élèves avec grand plaisir finalement. Dans trois semaines, je dirai adieu à mes petites têtes blondes, mes premiers élèves français, mes 10 ans qui m'ont fait grandir cette année. C'est grâce à eux que j'ai compris quel genre de maîtresse je ne veux pas devenir (fais pas ci, fais pas ça!). Mon évolution pro est loin d'être finie, j'ai l'impression d'être au tout début du chemin et ce chemin s'appelle montessori et respect de l'enfant! (Y a du boulot!)

Camille a 2 ans et demi, c'est un adorable petit garçon qui s'est bien assagi depuis ses deux ans. Des colères, il y en a encore, mais nous avons de grands moments de discussion et de complicité que j'aime à la folie. 

L'homme se prend son week-end annuel entre copains: Londres.

C'est une photo de mai quand nous étions à Taiwan mais il est tellement beau! C'est tellement lui: tee-shirt Mc Queen et voitures dans les deux mains... cheveux fous! Love love love ce Biboun!

Pour revoir les anciens parallèles de vie c'est par ici et ici

1 juin 2015

News from the north (May 2015)

C'est toujours le même schéma, je lis quelques articles, toujours très bien écrits ( Oui, je parle de toi " La vie en Tisanie " et de toi aussi "maman de bientôt 4 en Chine"!) et ça me donne envie de reprendre le clavier, de vous livrer quelques-unes de mes pensées du moment, mes lectures, mes plaisirs et déplaisirs, de vous raconter la dernière bêtise de Camille et d'en rire, de vous dire combien j'ai été paresseuse ce mois de mai et que ça ne s'arrange pas en juin. Allez hop! Je me lance!


Que c'est dur de prendre l'école après les vacances, je n'y arrive toujours pas... Moins on travaille et moins on en a envie, je ne bosse que deux jours par semaine et pourtant je traîne les pieds et je compte les jours qui viendront me délivrer de mes sacrés CM2, bon bon, je les aime bien hein... mais en fin d'année, ils sont survoltés, bavards, bruyants... bref, ce sont des pré-ado! Ils ne parlent que du collège et les petites histoires de la cour prennent le pas sur tout le reste, alors bon, mes séances de géométrie, d'anglais ou de sciences hein? Il faut dire que je suis plus motivée par des dernières lectures* et mon stage en école maternelle montessori début juillet. Je me dandine rien que d'y penser, bon sang, quel bonheur ça va être! Je me permets de mettre une photo de la classe de maternelle que j'ai vue sur le site dont l'adresse est ci-dessous.

http://apprendre-montessori.fr/


La suite du programme de juillet va être tout aussi délicieuse, comme à la façon des "Petits mouchoirs" mais en moins tragique, nous avons loué une maison au pays basque avec des copains et leurs enfants pour une semaine. Trois couples, un gars, trois enfants (9, 5 et 2 et demi) et deux bébés (10 mois et 2 mois). Des amis d'enfance, les meilleurs, leur femme et toute la smala! Oh que ça va être drôle et pas du tout reposant! Que j'ai hâte! On va rire comme des baleines, faire des barbecues, boire, lézarder à la piscine et laisser nos enfants faire n'importe quoi... parce que bon, c'est les vacances! ( Tu veux manger des chips?)

Papa nous quittera après ça et repartira à la guerre pendant que fils et moi-même irons glander sous le soleil de la campagne héraultaise... deux ou peut-être trois semaines chez ma mère, peut-être même quelques jours à Montpellier mmmhhh allez!.

Campagne près de l’étang de Thau

Je n'ai pas encore décidé de mon retour dans le nord. Tant que je ne connaîtrai pas mon affectation pour la rentrée prochaine, j'aurai du mal à me projeter et je ne sais pas trop comment je pourrais préparer quoi que ce soit. Quel niveau? Simple ou double? Une ou plusieurs classes? A combien de milliers de km de chez moi? Qu'ils sont vaches avec leurs professeurs débutants quand même, ce métier n'a rien pour attirer les foules, faut aimer galérer un peu quand même non? lol. Avec un peu de chance, j'en saurai davantage fin juillet, croisez tous vos orteils pour moi sinon j'y suis jusqu'à fin août!


Bon, nous y sommes, Camille au rapport.

Le fameux t-shirt

Camille, toujours égal à lui-même, est très grognon après la sieste le week-end mais très heureux et super mignon les premiers soirs de semaines en rentrant de la crèche. Ce soir, notre complicité était particulièrement intense: lecture, déguisement de fantôme, bisous et caresses sur le dos... Ça c'est pour la partie où je kiffe être maman. J'ai encore une trace de morsure du week-end dernier, ça c'est la partie moins fun. Hum. 

" Tu étais en colère dis donc, regarde, tu as failli m'arracher le bras mon amour! "

Non, mais vous croyez vraiment que j'ai dit ça? 

Allez, dans le désordre: 

Il adore: 
- casser les oeufs pour faire des crêpes et toute activité où il peut s'asseoir sur le plan de travail de la cuisine.
- jouer des heures à faire des empreintes de voitures dans la pâte à modeler (et de la farine...)
- que je lui raconte l'histoire de boucle d'or et les trois ours. 
- courir en tenue d'Adam et se faire un foot improvisé dans le couloir.
- observer les autres enfants dans le parc sans forcément jouer avec eux.

Il déteste:
- les cris d'autres enfants (ça le gène et ça lui fait de la peine).
- s'endormir seul.
- qu'on le force à faire quoi que ce soit.

Pour la dernière phrase, vous allez me dire: Quel enfant aime être forcé? Aucun bien sûr. Mais certains sont plus flexibles, si tu veux arriver à tes fins avec Camille (qu'il enfile son t-shirt Mc Queen au hasard) il va falloir lui expliquer longuement que la naturisme ne fait pas partie de nos vies (et surtout pas à Lille bordel, ça caille ici!).

Sur ces mots remplis de poésie, je vais sombrer dans mon lit et puis mince, je me laverai les cheveux demain matin.

* Catherine Gueguen " Pour une enfance heureuse "