25 mai 2015

Hong Kong et Taipei: retour aux sources

Ce mois-ci ça fait maintenant 2 ans que nous sommes rentrés en France. Deux années pour nous refaire à la vie française, deux années où nous avons bien évolué professionnellement chacun de notre côté, où Camille s’épanouit à la crèche. Il fallait bien ça pour que nous nous remettions sur les rails de la vie en France. Depuis quelques mois, nous nous sentons moins en transition et plus dans l'installation. Parce qu'il y a encore peu, on se voyait repartir vers d'autres contrées, parce que certaines choses n’avançaient pas. Quelques déblocages et un beau voyage nous ont remplis de nouvelles forces pour cette année 2015. Des décisions ont été prises, nous entamons la recherche de maison dès maintenant. 

Mais alors ce voyage?

C'était vraiment le PA-RA-DIS! Ça faisait longtemps que nous n'avions pas été aussi bien, heureux, légers et détendus.

Nous avons passé quelques jours à Hong Kong dans un logement trouvé sur Air BNB et nous avons vu nos amis là-bas: un couple franco-taiwanais installé depuis 3/4 ans dans cette ville immense. Ils nous ont chaudement accueillis: petite soirée champagne et fondue japonaise au 37ème étage d'une tour de Mongkok, quartier très animé de Hong Kong.

Mon homme a retrouvé son meilleur ami et nous avons passé un week-end délicieux: randonnée à la recherche de superbes plages, repas de poissons et fruits de mer frais, petite balade sur l'allée des stars pour finir sur Repulse Bay au coucher du soleil et bien d'autres choses...

On s'éclate dans notre nouveau chez nous de Hong Kong!

Après l'allée des stars, direction le ferry!

La plage de Repulse bay
Camille était aux anges quand il a vu apparaître Kin Kin, le petit caniche de nos amis. Quand deux foufous se rencontrent...!


Randonnée dans la forêt des nouveaux territoires à Hong Kong 
La plage de Tai Long Wan : petit paradis de Hong Kong
Terrasse du restaurant de fruit de mer après la belle après-midi de plage

L'arrivée à Taipei a été très émouvante, la ville que nous avions quittée deux ans plus tôt nous accueillait de ses effluves, de son humidité, de sa chaleur. Un taxi et nous voilà chez deux amis très chers aussi. Le même quartier, le même appart. C'est comme si nous rentrions à la maison. Heureux mais pas nostalgiques. Juste bien d'être là, de profiter de ce temps présent avec les gens qu'on aime. Que nous étions bien chez eux, le temps passait doucement, chaleur et humidité, soleil et pluie d'après-midi, bières et thé au lait, siestes et promenades! Quel cadeau pour nous de pouvoir revivre là!

Douce soirée, apéro et bon petit repas avec les copains dans notre ancien appart: celui qui accueillit Camille tout bébé.
Taipei a été l'occasion de revoir mes amies mamans et d'arpenter les parcs de jeux et autres lieux des joies d'enfants. Mon homme a revu sa douzaine de copains dans des soirées délirantes qui se terminaient très très tard, voire tôt. Nous avons pris le TGV par deux fois pour aller rendre visite à des amis dans le sud de l'île.

Mes chères amies, que je les aime! Que nos retrouvailles ont été heureuses! 

Très très heureux dans la piscine à balles géante!

Dans le métro de Taipei, des années de souvenirs. Un paysage citadin si familier. 

Évidemment, tout n'a pas été idyllique et si c'était à refaire, je crois qu'on irait plus douceur sur certaines journées qui ont été très fatigantes pour Camille et qui l'ont transformé en petit garçon grognon très désagréable. La journée où nous avons fait le vol Hong Kong/Taipei a été dure dès le matin car il n'avait pas assez dormi et que la journée précédente avait été bien remplie. On l'a vu dans des états pas possibles: se rouler par terre dans l'aéroport et cracher sur les fauteuils, ça c'est fait. La grosse crise chez tonton de Taipei, ça aussi c'est fait. Mais je dois dire que nous avons été bien entourés car a aucun moment dans notre séjour nous nous sommes sentis mal à l'aise, nos amis qu'ils soient parents ou non ont été au top avec notre Camille. Ça a largement contribué à notre confort, ne pas se sentir jugés sur nos choix d'éducation. 

A Kaohsiung, dans le sud de Taiwan, la chaleur était étouffante. Camille passait ses journées tout. Nous logions à nouveau chez des amis qui habitent une vieille maison traditionnelle taiwanaise sur la montagne, le couple le plus gentil de l'univers probablement, je ne les ai jamais vus ou entendus se plaindre ou être négatifs. Ils viennent d'avoir une petite fille (9 mois) qui est un ange absolu et un deuxième est en route. Chez eux, c'était merveilleux, les vacances à la cool, le barbecue après la plage, la vue sur la mer et les bateaux toute la journée, les chiens, les singes, les discussions jusqu'à pas d'heure... ça réchauffe le cœur des gens comme ça. 




Une autre superbe plage, au sud de l'île, Xiziwan à Kaohsiung

Les bons petits plats chez ma meilleure amie Carrie

A l'aéroport de Taipei, un dernier bol de nouilles au boeuf avant de prendre l'avion

Le retour en avion s'est globalement bien passé, sauf sur la fin, Camille détestant se sentir coincé, l'atterrissage a été dur, grosses larmes, gros chagrin. Arrivés à la maison, Camille était aux anges de retrouver sa chambre et ses jouets, il a joué tant et plus tout seul en chantant et en s'inventant des histoires. Les semaines qui ont suivies nous ont prouvé à quel point il avait grandi en maturité. Les voyages font grandir, quelle grande richesse pour nos enfants! 

Nous appréhendions le retour en France après ce voyage qu'on attendait depuis longtemps. Finalement, revoir Taiwan nous a fait du bien. C'était comme un point final, nous avons tourné la page, nous sommes prêts à faire de cette vie en France la suite logique de notre vie.