1 juin 2017

Congé parental 3# ( 10 mois pour bébé )

Mon troisième mois de congé est terminé, un joli mois de mai avec quand même quelques turbulences dans la famille et du côté du travail pour l'homme. Mais commençons par l'évolution d'Ulysse qui est spectaculaire (dit la maman comblée et pas du tout objective!).

10 mois 


L'alimentation et les dents

Ulysse a eu 10 mois le 14 mai, en quelques semaines, les deux dents du bas sont sorties et deux du haut ont percé. J'ai trouvé que l'appétit d'Ulysse n'était pas à son top. Il y a eu donc  deux gros changements majeurs dans son alimentation:

- J'ai changé son lait, de Gallia AR, je suis passée à Gallia classique en relais allaitement, un lait moins épaissi. Il le boit quand même beaucoup mieux. 

- J'ai commencé à lui donner des aliments en morceaux, étant donné que les purées n'avaient pas vraiment de succès. Ulysse a commencé à manger des bâtonnets de carotte et de courgette, de morceaux de tomates, du rappé de gruyère, du pain, de la biscotte, des galettes de riz soufflé, du Fol épi, du Conté, du melon, des fraises, des framboises. Des pâtes, du riz. Et du côté viande: du saumon et du blanc de poulet. Et aujourd'hui, à pleine bouche une pèche jaune!

J'avais un peu peur au début de tous ces changements, surtout pour les morceaux mais je me suis renseignée auprès d'une amie qui m'a orienté vers la DME et m'a très bien conseillée. Voici quelques photos tirées de son Pinterest. Ma chère amie J. merci merci merci!

Le repas de la fille de mon amie J. à seulement 7 mois. Incroyable!




Autre exemple de ce qu'on peut donner en Diversification Menée par l'Enfant.


Au niveau moteur

Beaucoup d'évolution du côté moteur aussi, il passe tout seul de la position allongée à assise (mais il savait tenir assis depuis déjà fin février - mère indigne qui assoit son fils avant qu'il ne sache le faire).

Puis pendant quelques semaines, on a vu le déplacement sur les fesses et depuis hier il marche à quatre pattes! Je suis très fière de ce petit bonhomme! Au début, il marchait sur 3 pattes avec le replis d'une jambe sous les fesses puis très vite il a su faire sans.

Il fait aussi au revoir avec les deux mains.


Les premières fois

Nous avons vécu de belles premières fois: première fois sur le toboggan avec Camille, première fois sur la balançoire, et première fois dans le sable. Avec de grosses colères quand on essaye d'arrêter une quelconque activité qui te procure du plaisir!

A De Haan en Belgique

Camille

Mon Camille, du haut de ses 4 ans 8 mois, nous épate chaque jour par des petites phrases magiques ou des mots inventés, ses histoires farfelues et ses plans de chasse au trésor me ravissent! Il a toujours son petit caractère de Camillou, parfois il râle beaucoup et je perds souvent patience quand je suis seule avec les deux compères (ou pas d'ailleurs, il est parfois juste plein de bêtises all day long!) . Je le pousse à être grand un peu trop vite et parfois il me le rappelle!

Une journée à la plage

A son petit bureau à dessiner ses plans secrets, chaque soir.

Pour la fête des mamans: nous partons à deux à la piscine, faire du toboggan, quelle joie d'être ensemble! 

Et nous dans tout ça?

Au début du mois de mai, l'Homme est parti dans le Var pour bosser avec son équipe lyonnaise puis à Angoulême pour assister à des conférences. La virée en Chine a été reportée au mois de juin. Coup dur, un gros projet est tombé à l'eau, de nombreux questionnements sont venus nous occuper l'esprit à propos de notre avenir dans le nord mais aussi en France. Des décisions seront prises très prochainement je l'espère. Il y a eu aussi ses 36 ans, avec plein de copains à la maison pendant toute une après-midi/soirée. C'était des moments très chouettes, il faisait bon, nous étions au jardin et les enfants riaient et couraient dans tous les sens pendant que les adultes prenaient l'apéro-dînatoire!

Joyeux anniversaire papa!


De mon côté, j'ai prolongé mon congé parental jusqu'en février 2018, ce qui fera une année complète à m'occuper d'Ulysse (ce que j'ai fait pour Camille). Je me sens plutôt bien dans mon rôle, bien que certains week-end, je me sens un peu lasse de continuer ce que je fais la semaine, mais c'est comme ça, c'est un métier qui ne s'arrête jamais vraiment. Et puis, les week-end, c'est toujours le grand huit chez nous, de grands moments agréables et de grands moments bien pénibles! Il suffit de peu parfois pour que la roue tourne. Tous les parents d'enfants en bas-âge ne me contrediront pas.




Je suis aussi partie en Belgique à la mer avec ma meilleure amie belge de tous les temps. J'ai passé 24 heures sans aucun enfant, à être libre comme l'air: boire des apéros, faire du vélo, nous perdre en voiture, manger des moules face à la mer, rigoler, manger un canard laqué dans un restaurant chinois vide (lol), passer des moments uniques avec elle autour d'un breakfast fabuleux dans un Bed and Breakfast parfait.

T' Voske Bed and Breakfast

Il y a eu aussi ce week-end de 4 jours un peu dur où l'homme était malade et où nous devions nettoyer le jardin et la terrasse, pas de tout repos, j'avais hâte que ça se finisse je l'avoue!

On profite de la piscine sur la terrasse!

Voilà tout pour mai, enfin... à peu près tout, je vous dis à bientôt en juillet pour vous raconter le sacré mois de juin qui s'annonce très très intense pour moi sans papa pendant 15 jours. Un papa qui va rater la fête d'école... et la fête des pères! Bon, bon, on se rattrapera quand il reviendra. Le mois de juin où je l'espère il va se passer certaines choses qui vont débloquer la situation et que je pourrai enfin me projeter sereinement pour la suite! En tous cas, ça bouge en coulisse mais tout ça prend du temps, de la réflexion, de la préparation et nécessite de l'organisation. Que veut-on ? Où va t-on? J'espère que le temps nous le dira.

Sur ce, je file chercher Camille à la garderie!

Et pour comparer avec ce que je disais du temps des 10 mois de Camille, c'est par là! 

16 mai 2017

Camille VS Ulysse

Depuis quelques jours, le clavier me démange, des phrases me viennent en tête. J'ai envie de parler, de vous parler. Ceux qui lisent sont peu nombreux, tant mieux, je m'y sens plus en intimité. 
Avec l'arrivée d'un deuxième, se dessinent bien des différences, j'avais envie d'en faire une petite liste pour ne pas oublier ces jolis moments.

Camille VS Ulysse

Grossesse

Camille, environ 6 mois de grossesse, plutôt détendue. Juste très fatiguée les 3 premiers mois. Tout se passe à Taiwan.

Ulysse, 7 mois de grossesse, très agréable sauf au 4ème mois en attendant les résultats du DPNI pour la trisomie. Gros stress. Tout se passe dans le nord de la France.


Accouchement

Camille: Après 10 jours d'hospitalisation, début des contractions douloureuses à 1h30 du matin, livraison à 6h11! Péridurale. Je le touche du bout des doigts et il part en soin intensif pour 6 semaines. Poids: 1280 grammes.

Ulysse: Après un nuit d'hospitalisation pour cholestase gravidique, je perds les eaux en pleine nuit. Début des grosses contractions vers 9 heures du matin, livraison à 13h35, péridurale. 2 heures de peau à peau. Poids: 2,6 kilos.



Allaitement

Pour Camille, j'ai tiré mon lait 6 semaines pour un bébé grand préma et ensuite nous sommes vite passés au biberon car il ne prenait pas le sein. Mon grand regret. 

Pour Ulysse, j'ai allaité exclusivement pendant 3 mois et demi et puis en mixte jusqu'à maintenant, il a 10 mois. Depuis le 7ème mois, je n'allaite que d'un sein. J'en suis très heureuse et je commence à entrevoir une fin vers son premier anniversaire. Le sevrage nocturne, j'y tiens, j'en ai marre.


Cododo

Camille a dormi sur mois chaque nuit pendant environ 4/5 mois, nous en étions presque sortis mais une bronchiolite nous a relancé dedans. A 7 mois, il dormait déjà dans son lit pour la nuit et les siestes. A 10 mois, je le posais à 20 heures et il dormait! Pas de routine particulière.

Ulysse, quant à lui, nous rend chèvre! Il dort toujours avec nous et ne touche même plus son lit pour les siestes. J'avais pourtant bien commencé à 5/6 mois mais... les voyages et les changements de routine liés aux vacances scolaires nous ont bien habitués. Parfois, je suis saoulée, parfois j'aime dormir près de lui. Il faudrait vraiment arrêter ça... au plus vite! ahahah


Les réveils la nuit

Camille c'était 1 à 2 réveils à 10 mois, pas plus. Ulysse c'est 4 voire 5 ou 6! Hum!


Les repas

Diversifié assez tard ( à 8 mois à compter de sa naissance mais 6 de sa supposée naissance!), Camille n'a jamais été un gros mangeur, il faisait beaucoup la grimace, il crachait beaucoup. Avec lui, j'avais la pression. Je me mettais la pression toute seule, en fait, parfois, il ne mangeait quasiment rien et ne buvait que du lait. Aujourd'hui encore, c'est pas un glouton mais il mange presque tout. Il pèse 15 kilos à 4 ans et demi.

Ulysse, à 5 mois et demi, commençait les purées de carottes et courgettes, ainsi que quelques compote de pomme. Je fais certains repas avec mon Babycook et d'autres j'achète des petits pots. Il mange plutôt pas mal, mais parfois en petite quantité. Quand il ne veut pas, je ne force pas, tant pis, c'est pas grave. On se rattrapera, on boira du lait, on tétera! Je suis très à l'aise avec tout ça. Il pèse 8,8 kilos à 10 mois.


La vie de maman/la vie pro

Pour Camille, je suis restée à la maison 1 an avec lui, avant de reprendre une formation pour un concours de PE. J'avais très envie de reprendre une vie sociale, un travail. 1 an c'était bien!

Pour Ulysse, j'ai repris pour ses 3 mois et demi et je n'ai tenu que 3 mois ! Dorénavant, je m'occupe de lui jusqu'à... nouvel ordre! J'en suis très satisfaite pour le moment. 


Doudou/tétine

Un doudou lapin blanc pour Camille vers 7 mois et une tétine rose dès la naissance.
Pour Ulysse, pas de doudou ni de tétine à l'heure actuelle, mais très collé à maman.



Ulysse, 10 mois le jour de la fête d'anniversaire de papa, 36 ans. (Mai 2017)

Camille à notre arrivée dans le nord, il a 10 mois. (Août 2013)





4 mai 2017

Congé parental # 2 ( 9 mois pour bébé )

Maman au rapport!

Le deuxième mois du congé touche à sa fin (je suis un peu à la bourre en fait!), un mois haut en couleurs!

Les vacances

Avril, avec les vacances scolaires, nous a fait  beaucoup de bien à tous. Il nous a permis de partir 11 jours dans le sud, chez ma mère dans l'Hérault. Sur ces 11 jours, Papa a réussi à se libérer deux jours pour descendre fêter Pâques et faire la chasse aux oeufs avec Camille, voir un peu la mer et sa famille avant de repartir travailler à Lyon. Il nous a manqué mais je crois qu'il a aussi bien profité de ses journées pour travailler et jouer à Zelda occasionnellement!


Depuis que ma mère a emménagé dans la maison familiale de notre petit village héraultais en novembre 2016, c'était la deuxième fois seulement que je pouvais y passer quelques jours. La première fois, pendant les fêtes de Noël, on avait apprécié l'intérieur chauffé au poêle, même si certains jours, on se serait cru au printemps avec un petit 19 degrés le 25 décembre si je me souviens bien.

Cette fois, c'était carrément l'été pour nous qui venons du nord! Un ciel bleu azur, un soleil éclatant, un peu de vent aussi mais globalement un temps de dingue qui nous a permis de profiter du jardin et de la terrasse au premier. Le séjour donne sur une grand terrasse orientée plein sud. Camille y a passé de longs moments à jouer avec ses dinosaures et ses véhicules ou encore à se tremper dans une bassine. Ulysse y a pris ses premiers bains printaniers! Que de moments paisibles! Ma mère est sacrément bien installée.

Au jardin avec tonton et mamie!

Sous le soleil du sud




Je n'ai pas vu le temps passer là-bas, nos journées étaient légères. Mon frère s'est beaucoup occupé de Camille et d'Ulysse, cela m'a vraiment allégée les matinées. Camille a grandi pendant ces jours heureux, il a passé des heures au jardin à faire des courses aux escargots avec ma mère, à arroser les plantes et les fruits fraîchement plantés par mon frère. Ma mère aussi a passé son temps à jongler entre ses fourneaux, son rangement et les enfants.





Nous faisions une petite balade dans le village tous les matins, en passant parfois à l'épicerie, la pharmacie, en remontant les ruelles piétonnes historiques, en passant devant tant de lieux connus (mon ancienne école, nos anciennes maisons, le terrain de foot où l'on fête le 14 juillet, la cave coopérative...), parfois nous préférions les petits chemins de traverse, longés de vignobles, de fossés remplis de têtards et de coquelicots!




Nous avons passé quelques après-midis à la plage où je n'aurais pas imaginé Camille se baigner si tôt dans l'année mais il était tellement heureux! C'était beau à voir. Ulysse a foulé le sable pour la première fois et moi j'ai eu le plaisir de retrouver une vieille amie d'enfance que je n'avais pas vu depuis 4 ans.

Encore la mer, on ne s'en lasse pas!

Le train avec les enfants

Je suis descendue seule en TGV avec mes deux poulets, 5 heures de train que j'appréhendais quand même un peu mais ça s'est franchement bien passé. RAS du côté de Camille qui gère comme un chef et un petit moment difficile pour Ulysse qu'il a fallu beaucoup porter. Le retour, papa était avec nous les trois dernières heures (il nous retrouvait à Lyon), ça allège pas mal. Je me sens comme une super maman quand je fais ce genre de choses parce que, que ce soit dit, c'est pas une partie de plaisir de se lever à 4 heures et quart, d'être dans le train à 5h34 seule avec deux enfants en bas âge, une valise, une poussette et 5 heures de voyage! Ça promet parfois de beaux moments de cafouillage! Je me surprends toujours par mon calme et ma sérénité dans ces moments alors qu'avec papa je suis beaucoup plus nerveuse. Bizarre, non?



Ulysse et le sommeil 

Avec tous ces changements de routine, Ulysse n'a pas vraiment amélioré ses nuits, au contraire! Au retour dans le nord, je dois dire que c'est même pire qu'avant. Bon, il a une otite et deux dents qui percent, ceci explique cela mais quand même. Les bonnes nuits, je me réveille 4 fois. Oui oui! Bon, je sais que ça finira un jour mais je fatigue des nuits hachées. Ulysse est maintenant plus dans notre lit que dans le sien, il n'a pas de doudou ni de tétine et ne s'endort qu'avec moi. C'est dur en fait. Les journées, je suis contente lorsqu'il dort 1H30... mmmmhhhh tant qu'il est de bonne humeur, ça va. C'est lorsqu'il est collant et râlou que ça l'est moins. Je l'allaite encore mais je pense sérieusement à arrêter pour son premier anniversaire, le sevrage nocturne serait déjà une grosse étape, les tétées câlins la journée ne me gène pas. Je me renseigne donc sur la méthode Gordon.



Rentrée

Nous sommes de retour dans le nord depuis 2 semaines déjà, le mois de mai commence et la dernière période d'école avec. La grisaille et la pluie sont de retour... (tu vois ma tête dépitée?). Le mois de mai est chargé en déplacement pour papa qui sera absent 16 jours sur 31! Ouille ouille ouille! Ça fait beaucoup de soirées à gérer seule ça! Je m'habitue à ce rôle de maîtresse de maison, c'est un peu mon entreprise cette famille! Et papa là-dedans? Il aura 36 ans ce mois et nous préparons une belle fête avec les copains! Et avec tous ces week-end à rallonge, peut-être que nous pourrons faire un tour au Touquet comme les années d'avant.

Allez, encore quelques photos pour partager ces bons moments!

Le bonheur à la mer

Avec mamie au snack!

Le tapis de jeux d'Ulysse

Les frères 

Promenade et coquelicots


La pèche aux têtards

Un resto en bord de mer très sympa



Avec mon unique papi (papi des Cévennes)

Balade dans le village

Premiers petits pieds dans la piscine, un peu fraîche!



Je fouille, je m'amuse!

Je vous donne RDV en juin pour un résumé de ce joli mois de mai (j'espère!) et vous parler des projets pour cet été. Rien d'extravagant (le budget vacances a été anéanti en Californie lol) mais de chouettes moments en perspective et surtout des retrouvailles avec des copains et copines de Taiwan. Et ça, j'ai vraiment hâte! Nous serons donc presque tout l'été dans le sud, un départ vers mi-juillet.

A bientôt les amis!

2 avr. 2017

Congé parental #1 ( 8 mois pour bébé )





Nous voici au trentième jour de ce congé parental, j'ai commencé en vrai le 13 mars en temps plein avec petit U. car sa nounou pouvait encore le garder de temps en temps les deux premières semaines. Ça m'a permis d'y aller en douceur, en horaires aménagés, en ayant du temps pour moi, pour la maison, pour les copines. 

Mes collègues et amies me demandent: " Alors? Tu ne regrettes rien, tu es contente d'être à la maison? De t'occuper d'Ulysse? " 

La réponse se voit je crois, à mon sourire. La réponse se sent, à mon enthousiasme. 

Je me sens bien! Je me demande encore pourquoi j'ai repris le boulot si rapidement, Ulysse est peut-être mon dernier bébé, je n'aurais plus l'occasion de pouponner et surtout de prendre le temps de vivre, de voir mon bébé grandir.

La semaine, à la maison, j'organise mes journées avec bébé comme je le veux, je ne me mets pas de pression mais je prends mon rôle très au sérieux. C'est un vrai job d'être à la maison, de gérer les tâches quotidiennes, de passer du temps avec bébé, de l'accompagner dans son éveil au monde et en même temps de s'assurer que les repas seront prêts, la maison rangée, le linge lavé, plié, rangé.

J'ai donc commencé un CAHIER DE VIE! 

lol rigolez pas!

Mon cahier de vie, il fait 192 pages, il commence à se remplir: j'y écrit mes petits bilans de journée de mars, j'y colle des articles qui m'ont plu sur l'éveil du bébé. J'y note les évolutions motrices d'Ulysse, les progrès, les moments difficiles, les heures de biberon, les tétées... j'y organise mon rangement par semaine et par zones de la maison (sur les bons conseils d'une amie à Singapour!). J'essaye d'être efficace, d'être présente, d'être une KICK ASS MUM!

Mon homme me dit que mon humeur a nettement changé, je fais les choses avec le sourire, même les trucs pénibles! J'ai déjà parlé du linge? 

Place aux enfants!

Que deviennent-ils ces petits filous?

Camille - petit rayon de soleil 

A 4 ans et demi, Camille va très bien. On le trouve vraiment grandi depuis les vacances passées chez les grands-parents. Il essaye de nous aider, fais de plus en plus de choses par lui-même, joue seul très longtemps. Il reste très sensible à la fatigue et s'il manque de sommeil, il est de fort mauvaise humeur. Comme nous adultes. A part ces moments-là où je le sens fragile, au bord des larmes, il reste le petit garçon enjoué qu'on connaît. Il croque la vie à pleine dents, il joue en chantonnant, il s'invente de ces histoires de fous. Il creuse la terre pour arriver jusqu'à l'espace, il dessine des cartes au trésor ou des ponts-levis qui arrivent au centre de la terre! Il s'intéresse aux animaux marins. Il adore son château fort Playmobil, ces personnages Pat'patrouille, il colorie toujours allongé par terre. 



Chaque jour, il demande à regarder son petit dessin-animé: 20 minutes après l'école pendant le goûter ou bien un documentaire animalier un peu plus tard avec moi. Jamais le matin avant l'école. Le vendredi soir, c'est un peu spécial, on regarde des émissions tous ensemble, ça dure un peu plus longtemps, on grignote des apéros dans le salon. Le week-end, on a droit à 30/45 le matin et un peu l'après-midi, les jours de beaux temps, nous avons évidemment moins de demande puisqu'on profite du jardin ou des balades! 






A l'école, il y a des hauts et des bas, il peut être relativement calme et concentré à des moments, mais chaque jour, il y a des moments où l'écoute et l'obéissance manquent à l'appel. Je l'encourage sur le chemin de l'école à rester concentré pour apprendre plein de choses et écouter les histoires, les consignes et les chansons des maîtresses... L'école est un gros sujet de discussion à la maison, on en parle, on essaye de trouver des solutions. Une partie de moi voudrait qu'il soit un petit garçon sage et une autre partie de moi est très agacée par le moule du système scolaire dans lequel IL DOIT RENTRER. Je comprends les maîtresses qui gèrent les 26 petits, je déteste ce système qui ne donnent pas à ces enseignant-e-s plus de moyens humains pour gérer leur classe.

Avec son papa, c'est jardinage, bricolage au garage, parties de ballon, jeux de dès, histoires avant de dormir et beaucoup d'explications sur l'univers, le monde, le corps humain... Je crois qu'on arrive vraiment à l'âge où papa s'éclate.

Avec son frère, on voit naître une grande complicité, des jeux de corps à corps, des chatouilles, on rigole, on se mord! Ulysse n'a d'yeux que pour son grand frère! Il rit aux éclats devant ses clowneries, il n'y a que Camille pour le faire rire comme ça.



La grande nouvelle de ce début avril, c'est l'achat du tout premier vélo de Camille! Orange et noir, magnifique! On est très fier!

Première balade dans Lompret - avril


Ulysse - bébé bonheur, bébé sourire.

8 mois et demi. Ulysse passe ses journées sur le tapis de jeux, dans le porte-bébé, dans mes bras, dans la poussette. Dès qu'il est au sol, il roule-boule et maintenant il rampe...mais en arrière! Ce qui est très frustrant pour lui. Il a des douleurs liées aux dents certaines journées: grognon, joues rouges, mord, bave, crie, pas content! On se balade au moins une fois par jour: en allant chercher Camille à l'école ou bien près de la Deûle à la Citadelle, Lambersart plage, Wambrechie, la ferme des Compagnons des saisons, le tour du village... Parfois, une copine passe à la maison avec son bébé et on papote, on se plaint, on rigole, on galère avec nos bébés lol ça dépend des jours, des moments.



Les tétées sont toujours là: une après le repas pour la sieste et une le soir à l'endormissement. La nuit, encore quelques-unes que j'aimerais vraiment pouvoir arrêter.

Les pleurs? Quasiment jamais, sauf à la sortie du bain (fatigue de la journée mêlée à de la faim, puisque le biberon suit en général...), et lorsque je lui nettoie le visage (après le repas ou pour les soins du matin), IL DÉTESTE ça! Ulysse est plus du genre à râler s'il n'est pas bien. Parfois lorsqu'il est fatigué, il pleure un peu si je le pose. Donc il est souvent dans le porte-bébé ou l'écharpe. Et puis, si c'est une mauvaise journée, je sors à poussette! Ça le détend!

Et puis, récemment, premières grosses crises de larmes et colère à cause des douleurs des dents.




 


Et nous?

Après notre retour de Californie, le temps a semblé filer à la vitesse de la lumière! L'homme est parti en déplacement assez souvent me laissant la gestion des soirées avec parfois deux anges parfois deux démons, je commence à m'habituer mais ce n'est vraiment pas facile et certaines soirées je trépigne de le voir arriver et de prendre le relais.

Nous sommes partis à Strasbourg un week-end pour les 90 ans de la grand-mère paternelle. Beau week-end en famille mais assez épuisant, on a mis quelques jours pour s'en remettre.

Et puis, nos projets s'affinent, notre envie de changer de région se fait pressente, urgente! Et si 2017 nous emmenait ailleurs? Changer tout, à nouveau. Repartir de zéro quelque part mais un quelque part plus près de nos familles, un quelque part plus ensoleillé! Et si l'année 2017 nous permettait enfin de nous projeter à plus long terme en France?

Dans quelques jours, nous irons passer les vacances scolaires dans la sud chez mamie, juste les enfants et moi. J'ai hâte d'aller m'y ressourcer et de profiter des beaux jours près de la mer.

San Francisco avec mon Ulysse




3 mars 2017

Libération!

Chers lecteurs-trices, me voici revenue de ce qui est sans doute un des plus beaux voyages de ma vie! La road-trip en Californie que je rêve de faire depuis plusieurs années, depuis la toute première fois où l'homme est parti là-bas avec son super méga meilleur pote. Je m'en souviens comme si c'était hier.

Juin 2012... à Taiwan, enceinte de 3 mois, épuisée de ce début de grossesse, amaigrie, fatiguée de mon boulot de prof qui bosse chaque soir jusqu'à 21h30/22h, seule avec mon petitgros bidon pendant que mon homme fait un road-trip avec son meilleur pote dans les plus beaux endroits de la Californie. Il est partie 3 semaines en tout. Plus qu'il n'en faut pour me rendre éternellement jalouse! lol

Soyons honnêtes, je l'ai saoulé pendant 4 ans et demi pour qu'il m'emmène, SAOULE! 





Et cette année, le 14 février à 10h10, nous avons embarqué dans un avion d'Air France à destination de San Francisco! Bonheur, exaltation, joie! J'étais aussi excitée qu'une puce! Nous avons passé 10 jours entre SF et LA, sur la route, le clou du voyage est sans aucun doute la nuit passée dans le désert à regarder les étoiles...dans un jacuzzi! Et puis, on a aussi eu des moments épiques: la pire tempête en 6 ans le jour de visite à LA. Pour Hollywood Boulevard, c'était raté lol Il y a aussi eu ces 3 jours et demi à SF qui est une ville à couper le souffle, magnifique! Une ville où on se voit vivre... mais bordel que c'est cher! 







Je suis rentrée seule avec mon bébé laissant mon homme a une semaine de meeting à SF. 10 heures de vol avec mon bébé, 10 heures qui se sont plutôt bien passées. J'ai tellement appréhendé ce retour seule avec lui que dans le moment, j'ai assuré, il a assuré, nous avons été la super team! Il a plutôt bien dormi sur les 6 dernières heures. Bien éveillé les 4 premières.

Et puis voilà, je suis rentrée chez moi et j'ai retrouvé mon grand. Le taxi s'est arrêté devant la porte et je l'ai vu courir dans l'allée comme un fou, heureux, riant de nous voir son frère et moi. Il nous a sauté dessus. En quelques secondes, je me suis demandée comment on avait pu le laisser ces 12 jours, il m'avait tellement manqué. 

Voilà, nous y sommes, depuis quelques jours, je suis en congé parental.

Vertige.

Agréable sensation et petit flottement aussi... 

Et maintenant alors? 

Mon objectif premier c'est de m'occuper de ce bébé de 7 mois et demi, m'occuper de lui jusqu'à fin août (la suite...? on verra!). Je suis maman-au-foyer, ça veut dire aussi que je dois m'organiser un minimum.

OR-GA-NI-SA-TION

Tellement, tellement pas mon truc...! Je suis plus dans l'instant... et je fais 1000 choses à la fois, sans finir aucune chose, lol

Non, là, vraiment, je dois m'organiser, c'est mon objectif de VIE! Et puis, arrêter de râler aussi. Oh mais que j'aime ça râler! 

Trouver des activités à faire avec petit bout! Avoir un rythme sain (nepasresterenpyjamatoutelajournée), ne pas me noyer dans les tâches ménagères mais en faire un peu tous les jours.

Eh bien, lecteurs-trices, crois-le ou non, je suis vraiment détendue et heureuse de ce changement de vie!

Allez, je reviens une fois par moi pour te raconter, ça va être mon challenge du mois. Je reviens le 1ier avril!

Pour le moment, j'avoue attendre avec GRANDE impatience que l'homme revienne! Cinq jours seule avec deux pitchouns, c'est pas toujours évident, même si je commence à gérer tout ça comme une chef (hum!). Les soirées sont longues avec bébé jet-lagué. Ce soir, ça a l'air d'aller, je suis déjà remontée deux fois en 2 heures, pouvoir endormissant* du néné mais il n'es pas éveillé comme les soirs d'avant à hurler de bonheur sur le tapis d'éveil. My life is wonderful.

Sur ce, je vous laisse sur ces mots et ces ressentis qui marquent le début de mon congé parental.


Maman et Ulysse en balade sur Haight Street à SF



*Je sais! Ce mot n'existe pas!

29 janv. 2017

Burn out maternel et la vie de bébé U à 6 mois.

Chers lecteurs, lectrices, tu sais que je suis friande de ces petits bilans de vie de bébé, je vais donc me donner à coeur joie en écrivant ceci. Mais avant laisse-moi te raconter un peu mon cheminement d'esprit ces derniers temps.


Janvier, le mois salvateur

Je me trouve beaucoup plus enjouée depuis que j'ai pris la décision de demander ce congé parental, mon coeur s'est allégé, ma mauvaise humeur s'est presque effacée, ma relation avec Camille s'est nettement améliorée. Je me sens plus sereine en fait! Je sais qu'entre mars et août, je serai toute entièrement à m'occuper d'Ulysse, de Camille mais de moi aussi! Je ne vais pas m'oublier, sois en sûr. C'est même l'homme qui me l'a dit: " Tu vas faire un peu des choses pour toi! "

Hier, une amie toute aussi surmenée que moi par l'arrivée de son deuxième enfant m'a dit de regarder le replay de Mille et Une Vie sur le burn out maternel. Et bien, j'ai longuement soupiré en entendant des femmes raconter ce qu'elles avaient vécu, ça ressemblait beaucoup trop bien à ce que je viens de vivre ces derniers mois. La peur de mal élever mes enfants, l'envie d'être parfaite, la pression que je me mets à moi-même, la vision de la mère que j'ai moi-même et qui vient de toutes ces générations de femmes de ma famille. Le trop plein... je pourrai continuer comme ça longtemps... 

J'ai repris le travail beaucoup trop tôt, j'ai tout voulu mené de front, j'ai trop voulu tout diriger de façon parfaite mais c'est impossible! Impossible! Qui arrive ce tour de force? Avoir une sociale, une vie de couple épanouie, une maison bien rangée, du linge bien plié et dans les bons placards, être une bonne mère, une bonne épouse, une bonne amie, une bonne fille, avoir du temps pour moi, pour moi et mes enfants, pour moi et mon Camille, puis mon Ulysse, puis, le temps de lire, d'écrire, de cuisiner des bons petits plats, de décorer ma maison, de réfléchir à l'éducation bienveillante, de préparer ma classe, de prendre du temps pour téléphoner à mes amies, pour m'intéresser à des choses, pour méditer, pour écouter de la musique...

Qui arrive à tout mener de front? avec des enfants en bas-âge? QUI bordel? 

Ben pas moi.

Et en fait, je m'en fiche. Ras-le-bol! 

Il y a eu un changement qui s'est opéré en moi, ce mois de janvier a été dur mais salvateur! Et ce congé le sera aussi, j'y verrai aussi peut-être plus clair sur ma vie, mon travail, mes aspirations, mes passions... On ne peut pas tout faire en même temps.

Depuis hier, c'est l'année du coq de feu, et moi, je suis un coq aussi. Ça promet une belle année tout en changement, en feu d'artifice!


6 mois de vie de bébé, ça ressemble à quoi?

Bon, et notre petit Ulysse dans tout ça:

La vie de bébé U est bien sympathique, tu vas voir. 

Bébé U est le bébé du catalogue, il est souriant, apaisé, heureux! Ces derniers temps, pourtant, ça n'a pas été de tout repos car Ulysse a été malade (rhume, bronchiolite, rhume) et qu'il m'a réveillé de nombreuses fois la nuit. Certaines nuits il toussait tellement que je me réveillais entre 6 et 8 fois (sur une nuit de 8 heures...). Épuisant. Je répète. ÉPUISANT! Et puis je suis tombée malade à mon tour et j'ai dormi 5 heures d'affilées en pleine journée. Je n'avais pas dormi autant d'heures à la suite depuis plus de 6 mois.

La semaine, il est donc toujours chez sa nounou, mademoiselle H. Je vous parle donc de nos journées le week-end.

Ulysse se réveille aux alentours de 7 heures du matin. Il est souriant, il veut jouer, il peut rester un petit moment à babiller et regarder ses mains, attraper ses pieds, c'est le bonheur! Comme il crie de plus en plus fort, je me lève et je le change et l'habille pour descendre. Je suis toujours très heureuse de le voir même si je resterai bien au lit 2 heures de plus!

Au salon, il joue sur son tapis d'éveil le temps que je préparer mon thé et mes tartines. Dehors, c'est encore la nuit, c'est un petit moment hors du temps où nous sommes tous les deux à profiter du silence de la maison avant que Camille ne descende.

Il fait une sieste le matin vers 11 heures après avoir longuement joué sur son tapis, allongé.

Le midi, il mange quelques cuillères de légumes préparés par mes soins ( Babycook, c'est très très bien!) avant d'engloutir un biberon de lait de 160/180 ml. Puis il rejoue, je l'accompagne dans ces jeux, parfois je le laisse sur son tapis faire des roulés-boulés. Il en fait beaucoup depuis quelques semaines. Parfois, il est un peu câlin (bébéglu!) et je le porte pendant que je fais mes activités. 

Il aime son grand frère à la folie, il rit comme un dingue en le voyant. L'après-midi, j'aime mettre de la musique de relaxation ou du classique pour faire un temps calme. Je prends un café ou thé d'après-midi.

Il fait encore un dodo d'après-midi avant de goûter.

Son petit goûter vers 15H30/16H est un petit pot de fruits ou un brassé avec un biberon de 120ml.

Et puis, vient le moment un peu dur de la soirée, il est un peu grognon, sûrement fatigué. Je dois être avec lui, c'est le bon moment pour le sortir à poussette mais pas en ce moment, ça caille trop.

A 18 heures, il prend un bain. Son frère le prend aussi en même temps en général. On joue beaucoup avant le bain et après le bain sur le lit.

A 19 heures, on lui donne son dernier biberon de la journée. Il s'endort parfois à ce moment-là ou bien il nous regarde manger dans la cuisine dans la poussette.

A 20 heures, je le couche avec tous les soirs le même petit rituel: je le change, je le mets dans la gigoteuse et on danse en écoutant une berceuse. Il a une tétine et un petit tissu qu'il tripote et met sur sa tête pour s'endormir.

Pour l'allaitement, c'est variable mais en général ce sont plutôt des tétées câlins: une le matin avant le dodo du matin. Une l'après-midi avant le dodo aussi. Une grosse tétée goulue du soir après le bain ou juste avant de dormir et des mini-tétées la nuits (1 ou 2...).

Le début de la nuit se passe TOUJOURS bien, l'endormissement pareil. Le chaos c'est plutôt entre 3 et 6. Le moment dur où je lutte.

On ne sort pas beaucoup en ce moment, les températures ne s'y prêtent pas. 

Dans 17 jours, Ulysse fait son tout premier voyage d'aventurier avec papa et maman, un grand road trip de 10 jours en Californie nous attend!



9 janv. 2017

Bilan de nouvelle année: 6 mois de bébé, vacances dans le sud, moral...


Dans quelques jours, petit U aura 6 mois. 

6 mois le bébé bonheur, le sourire dès qu'il ouvre les yeux, le bébé néné, le bébé magique, le petit frère aimé, très aimé...



La vie d'Ulysse

A presque 6 mois, petit U est un bébé très heureux, très épanoui, quasiment jamais malade, il râle peu, il ne pleure jamais sauf en voiture lorsqu'il est fatigué, il se met en colère et alors là...! Mais c'est tellement rare, que j'en ris presque, je le berce: là, là làààààà, là, là lààààà! Un petit refrain que j'entonne sans m'en rendre compte.

Je l'emmène chez la nounou tous les matins. Je le réveille à 6h45 et il arrive là-bas à 7h15. Il passe de très belles journées avec mademoiselle H. Il a sa petite pièce à lui d'inspiration Montessori: son grand tapis d'éveil devant un immense miroir, des mobiles de Gobbi, des doudous sensoriels, de jolis livres, des instruments, des hochets... Il est gâté, il est câliné. Mademoiselle H. est une nounou extraordinaire, leur relation est belle, elle se construit tous les jours avec beaucoup de tendresse. Elle le connaît, elle s'adapte à lui, à chacun de ses besoins. Il est chanceux de l'avoir.

Avec son grand frère, c'est la passion, l'admiration, le grand amour! Il suffit que Camille chante, saute, arrive devant lui pour le faire rire aux éclats! C'est un vrai bonheur de les observer, de voir leur relation se construire.

Les frères 



La diversification - 5 mois et demi

Nous avons commencé quelques cuillères de courgette et carotte pendant les vacances de Noël. Je continue de l'allaiter et de tirer mon lait chaque jour. Même si je ressens ces jours-ci, une baisse de lactation assez importante, je n'ai plus peur comme il y a quelques mois. J'arrive à 6 mois plein, c'est plus que ce que j'aurais espéré. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot: quelques litres de tisane et un peu de fenugrec et ça reviendra.

Depuis 2 semaines, U. prend des repas le midi: potimarron, patate douce, panais... et on commence à lui faire goûter des fruits: pomme, poire, banane (en compote) et abricot (en brassé). Quelques cuillères de céréales dans certains biberons le matin ou le soir. 

J'ai acheté un Babycook, je fais ses repas moi-même mais j'achète quelques compotes de fruits pour m'alléger la tâche si je n'ai pas le temps. 



Le sommeil

Houlààààà, nous arrivons sur un sujet épineux! Le sommeil d'Ulysse est assez... compliqué! Il se réveille entre 2 et 4 fois la nuit, c'est-à-dire entre 20h30 l'heure où je le couche et 7 heures (un peu plus le week-end). J'ai craqué il y a 3 semaines, en lui proposant une tétine en silicone qu'il a bien aimé prendre. C'est vrai que ça aide... un peu! Mais force est de constater que ce n'est pas vraiment son truc et depuis quelques jours, il recrache souvent quand je lui propose, préfère nettement mâchouiller autre chose ( ses doigts, son pyjama, ses jouets, mes nénés...).

Nous avons installé un petit matelas au sol près du lit dans notre chambre, il y dort dans sa gigoteuse. L'endormissement se passe plutôt bien, il s'endort de plus en plus souvent seul. Mais il se réveille systématiquement: vers 1 heure, vers 3 heures et 5 heures... HUM! Etant donné que le réveil sonne à 6 heures, je suis claquée! Je n'ai pas encore décidé de le mettre dans sa chambre, peut-être bientôt...

C'est un autre sujet mais le manque de sommeil commence à peser lourdement sur mon humeur, la dépression me guette... je pleure plus souvent que la normale, je suis souvent de mauvaise humeur, je perds patience avec le grand plus rapidement, je n'ai pas le moral...et le temps pourri de l'hiver n'arrange rien ici.

Bref, nous sommes sur le sujet sensible du moment. Au secours, je craque!


La motricité

Je me suis achetée l'ouvrage de référence de Michèle Forestier sur la motricité libre, j'y apprends beaucoup de choses: le "laisser-faire", le "faire confiance"à bébé, j'observe, je guide, j'essaye de ne pas impulser de mauvaises habitudes. 

Pour le moment, petit U. se retourne très bien du ventre au dos et depuis quelques jours du dos au ventre. Il adore monter ses petits pieds jusqu'à sa bouche, jouer avec. 

Il ne s'assoit pas seul mais quand je le mets sur mes genoux, il commence à être très à l'aise. 

Il passe beaucoup de temps allongé, il préfère être sur le dos et le côté. Sur le ventre, il n'est pas encore très à l'aise.


Et le reste de la famille?

Nous avons tous les 4 passé d'excellents moments en famille pendant une belle semaine ensoleillée dans le sud de la France. Ma mère habite enfin dans la maison de famille qui se construit depuis plus d'un an. Elle nous y a accueillis avec mon frère et ma belle-soeur. C'était tellement agréable de passer du temps dans ce nid douillé que le retour a été très dur pour moi. Je me suis sentie très très... DOWN. Le nord et mon travail qui m'use, le nord et son climat, le nord et le boulot sacrément prenant de l'homme... Notre vie est en flux tendue depuis plusieurs mois, c'est vraiment pesant.  Je ne parle pas du caractère INTENSE et AGITé de Camille qui me demande une énergie folle à lui seul. Ajoutons à ça le fait que je ne vois pas trop mes amies récemment, je me sens très très occupée et très seule. Je sais que ce n'est qu'une phase mais il fallait prendre une décision pour changer un peu ce cercle de fatigue-stress-énervement-pétagedeplomb. Nous avons donc décidé que je prendrai un congé parental. Il sera effectif normalement en mars pour 6 mois.

 Pour finir, quelques photos de cette fin d'année !
La terrasse au soleil, 20°C en décembre...!

La plage, les châteaux de sable, le bonheur!

Les sucettes au caramel de mamie


Les balades

La préparation des repas en famille

Ulysse et mamie

L'enfant et la mer

Les activités de Camille - toujours allongé par terre


Pour finir, je vous souhaite à tous une belle année 2017 qui sera l'année du coq de feu à partir du 28 janvier! C'est une année spéciale puisque l'homme et moi sommes tous les deux nés sous le signe du coq. 
http://mon.astrocenter.fr/


A bientôt! La prochaine fois, j'espère que je pourrai vous parler de notre prochain voyage aux Etats-Unis!